Espace pro | Espace client
Jusqu’à 60% d’économie

Jusqu’à 60% d’économie

Justine, 22 ans.

"J’ai pu obtenir des garanties supérieures à celles de ma banque   et à des prix plus compétitifs."

En savoir +
3 devis pour des garanties ciblées

3 devis pour des garanties ciblées

Clémence et Pierre, 38 et 43 ans.

"Nous avons été bien conseillés et nous avons pu comparer nos garanties en toute transparence."

En savoir +
Un devis personnalisé

Un devis personnalisé

Georges, 53 ans.

"Même avec une maladie, j’ai pu accéder à une assurance adaptée       à mon profil."

En savoir +
Libre de choisir notre assurance de prêt

Libre de choisir notre assurance de prêt

Cécile et Grégoire, 27 et 31 ans.

"Nous avons fait jouer la concurrence pour trouver les meilleurs tarifs."

En savoir +
Un suivi plus humain

Un suivi plus humain

Maurice, 65 ans.

"J’ai apprécié d’être suivi par un conseillé dédié et à mon écoute."

En savoir +
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2010 JoomlaWorks, a business unit of Nuevvo Webware Ltd.
news precedente news suivante

Lexique

Garantie Décès L’assureur rembourse par anticipation, le capital restant dû par...

Lire la suite

Le type de couverture

Assurance de prêt immo et acquisition. Dans le cadre d’un crédit immobilier pou...

Lire la suite

Assurance de prêt : la loi

La banque ne peut imposer son contrat de groupe La loi Lagarde vise à clarifier...

Lire la suite

Contrat groupe ou contrat individuel ?

Mieux vaut choisir une assurance de prêt individuelle qui se base sur l’âge ré...

Lire la suite

Assurance de prêt : à qui s’adresser ?

Votre assurance de prêt se soucrit : auprès de la banque qui vous octroie l...

Lire la suite

Quand souscrire une assurance de prêt ?

L'assurance de prêt se souscrit au moment de signer votre crédit. Votre banque...

Lire la suite

Qui doit s’assurer ?

Quel emprunteur doit s'assurer ? Dans le cas où le remboursement de l’emprunt e...

Lire la suite

Pourquoi assurer son prêt ?

Crédits et Assurances L’octroi d’un crédit immobilier ou crédit à la consomma...

Lire la suite

Formalités médicales pour risques aggravés

Comment fonctionne l'assurance emprunteur pour risque aggravé ? Vous devez remp...

Lire la suite

Assurance crédit, comment bien choisir ?

Assurance crédit : faire jouer la concurrence ? Lors d'un crédit immobilier...

Lire la suite

Une hausse des taux de la BCE semble encore prématurée

Actualités 2011 Crédits et Assurances
Mercredi, 02 Mars 2011 08:40

Si beaucoup d'économistes ne voient pas la BCE relever ses taux avant juin, ils s'attendent néanmoins à ce qu'elle relève ses prévisions d'inflation

Les yeux du marché sont déjà rivés sur la réunion de la BCE de jeudi au cours de laquelle la banque centrale devrait présenter ses nouvelles projections macroéconomiques pour 2011 et 2012. Et les chiffres de croissance et d’inflation en zone euro pourraient en dire long sur sa politique monétaire et le discours de son président, Jean-Claude Trichet. D'autant qu'Eurostat a publié une inflation en zone euro en hausse de 2,4% en février, après 2,3% en janvier.


«L’inflation constatée ces derniers mois et les prix élevés du pétrole indiquent qu’un relèvement marqué de la prévision d'inflation de la BCE est inévitable», souligne Credit Suisse. Mais l’estimation d’inflation pour 2012 sera plus importante que celle pour 2011. BNP Paribas précise que «des anticipations d'inflation nettement supérieures à 2% l'année prochaine pourraient enclencher un nouveau cycle de resserrement monétaire». Deutsche Bank, qui voit la BCE relever sa prévision d'inflation de 1,5% à 1,9% en 2012, note d’ailleurs que le niveau moyen pour déclencher une hausse de taux est de 2,2%.


Aux yeux d’Aurel BGC, Jean-Claude Trichet devrait «une nouvelle fois insister sur l’augmentation du risque inflationniste, voir affirmer la vigilance de la banque centrale face à ce risque». Afin d’ancrer au mieux les anticipations d’inflation, le banquier central s’efforcera, selon UniCredit, d’être prévisible et de préparer le marché, peut-être dès jeudi. Pour autant, s’engager dans un cycle de hausse de taux serait prématuré pour la BCE, puisque l’UE doit encore plancher fin mars sur une solution globale à la crise de la dette européenne.


Une résolution de la crise permettra à la BCE, d'après Crédit Agricole SA, de mettre en pratique son principe de séparation entre sa politique de taux et sa politique de gestion de la liquidité. D'autant plus que le marché attend un retour de la BCE sur la normalisation de ses procédures de gestion des liquidités, la dernière opération de refinancement à 3 mois étant prévue à la fin du mois.


Au bout du compte, Deutsche Bank voit la BCE, jeudi, insister sur l'inflation sans s'engager sur des hausses, et parie sur une première hausse de taux en juin. Crédit Agricole SA  estime qu'elle pourrait monter le refi de 25 pb en septembre et en décembre si l’inflation se maintient au-dessus de sa cible et que la croissance se montre résistante.